Maladie

On va tous y passer.

Octobre 2017
Vidéo 5 minutes

L’artiste révolté ou domestiqué?

Ancienne usine Mittal, Dudelange
Luxembourg

Décombres

   

Février 2017
Performance 1h
Messe grise avec le collectif chôSe
Buktapaktop, Bruxelles
« Quelqu’un est mort tout près d’ici.
Je ne sais plus si c’est un voisin, ou moi, ou quelqu’un dans un livre. »
Comme à la radio, Brigitte Fontaine

L’inauguration


Novembre 2016
Performance de 20 minutes avec un iPhone 6
Galerie Heure du Siège, Valenciennes
C’est un grand jour, je me suis enfin payé un smartphone. Ma main sous un tissu serré d’un ruban rouge, j’entame un discours très officiel. Quand je coupe le ruban, le tissu tombe, une projection se déclenche sur mon visage, je suis hypnotisée, et bim l’iPhone se met à parler. C’est son tour pour le discours : « c’est un grand jour j’ai enfin réussi à faire d’elle mon esclave. »

Après tout ça, je ne suis plus la même. Je m’appelle maintenant Lisa Cooleur. Mon sérieux s’envole. Je suis emballée. J’interpelle les spectateurs à faire ami ami sur facebook. Je deviens complètement obsédée par mon téléphone et par ce qui se passe sur les réseaux sociaux. J’oublie le public. Puis ça commence à mal tourner, je deviens jalouse de la vie des autres. De temps en temps, mon ancien moi me laisse des messages et essaye de me mettre en garde, mais ça marche pas. Quelqu’un m’appelle et je m’éloigne pour répondre.

Ça prend une vie


2016 performance en collaboration
avec Timothée Nay et Frédéric Déotte
Festival Parade! Myriam Makeba day, Caen
Timothée Nay marche et danse sur un beat de Voguing ralenti. Carole Louis cause de genre sexualité racisme et relations coloniales. C’est l’Occident qui s’assoit sur une chaise. Frédéric Déotte la fait grincer.


 
 

(extrait du texte)
« Quand mon père a fêté ses 40 ans, on a organisé une grande fête à la maison. Papa était habillé comme Tintin, il portait un costume complet beige à manches courtes et un bermuda. Et moi j’étais maquillée tout en noir, je portais un petit pagne orange fluo avec de la fausse paille jaune en plastique. »

Cocktail


Octobre 2016

Performance-lecture 15 minutes
Jus d’orange, paille géante, peignoir, maquillage orange, montre
Messe orange avec le collectif chôSe et radio O Lavoir Moderne, Paris
Une femme en burn-out prend des vacances forcées.
Si tu arrives à l’heure à la réunion tu feras du pied au patron.
Si tu traverses le bureau dix fois en diagonale sans respirer tu pourras déboutonner ton décolleté.
Si tu ne te laves pas les cheveux pendant un mois tu auras droit à de nouvelles chaussures Prada.
Si tu ne bois pas d’eau de toute la journée, tu mangeras un hamburger, avec des frites, et de la sauce Brazil.
Si tu donnes de l’eau aux plantes, tous les jours sans interruption, tu pourras prendre un verre avec ton collègue préféré.
Si tu ne bois pas d’alcool pendant trois semaines coucher avec lui.
Si tu ne te touches pas la chatte de toute la journée tu pourras l’appeler ce soir.
S’il se connecte encore une fois sur Facebook, envoie-lui un message.
Si pour la quatrième fois tu dois redémarrer l’ordinateur alors cesse de lui répondre.
Si sa voiture est garée à droite du parking invite-le à dîner.
Si tu as réussi à remplir toutes les cases du formulaire ajoute-le en ami.
Si dans 58 secondes, le soleil ne réapparaît pas, tu t’en vas avec une balle de pingpong dans la bouche.
Si le soleil s’efface dans 30 secondes tu te jettes dans l’escalier.
Et si j’arrêtais de travailler.

Tu prends la porte


Performance deux heures
Juin 2016, Académie des beaux-arts de Marche-en-Famenne, Belgique
Une nouvelle fonctionnaire occupe le bureau de la directrice. Elle dirige la conception des idées. Assise devant une armée de stabilo jaune fluo, elle décide de ce qui est beau ou laid, de ce qu’il faut ou non penser de l’art. Ses archives de glaise sont éparpillées à qui vient demander une information. La boîte aux lettres vomira du papier broyé.

   

Nicht mehr lange


In situ installation and performance in progress
HAUS#99 during art Basel 2016
Here is the foundation, at the very bottom, in the cellar. Through the well, we can sink even deeper. Ten meters down, there is water. Somebody digs to uncover it. Shards of glass are extracted from it. Bottles found whole are exposed as precious relics. The ground enters through windows and begins to bury the house. It is the beginning of the end. Inside the well, you believe you could die, every second, the ground could collapse, the water might gobble you up.
The house is condemned. I enrobe its walls. I am searching for the threatening thought of inert distress.
I give the house a last rite before its extinction.

     

     

Faux départ


Mai 2016 performance trois heures et installation sonore
Soirée Boundaries Crash-test au Brass, centre culturel de Forest, Bruxelles
Assise à son bureau, une hôtesse lance des annonces qui résonnent dans l’espace comme dans un aéroport. Les informations tournent à l’injonction métaphysique. Les règles extrêmes la rattrapent. Elle se dissout dans une régression que suggère l’emprise infantilisante du système dont elle symbolise la voix.

      

Faceball


Performance 15 minutes
Janvier 2016, messe rose
avec le collectif chôSe
L’amour, Paris
Parade nuptiale avec une boule à facettes.
Ça tourne mal.

Modem

Octobre 2015 performance 1h30
avec Charles Pennequin, Camille Escudero, et Lauren Rodz
Les ateliers Mommen, Bruxelles
Modem est une tentative d’incarner internet en personne.
Comment se comporterait-il en humain ou animal?
Il chante son cri de connexion comme un coq.
Il court d’un point à l’autre pour vite transmettre une information.

Büro Lokal


2015 Nomad Workshop
Wiltz, Luxembourg
Le Büro Lokal était une agence touristique fictive en burn out.
Des messages étaient diffusées sur les panneaux informatifs de la ville de Wiltz.

Only one cent please!


Performance 3h
Juin 2015, Concordes Performances, Bruxelles
A business man behaves as a zoo captive animal in a courtyard below. One cent coins inside a bowl placed on the bar are provided to throw to him as peanuts given to animals. He walks on his knee, turns in circle, tries to sleep, then suddenly wakes up when a coin hurts one of his mess tin. Then he sometimes roars, he rings the coins as asking more.
Dormant dans les feuilles de bronze, un business man en banqueroute se débat dans sa cage et hurle quand on lui lance une pièce en guise de cacahuète.

   

  

       

Y voir clair


Performance 2h30
Décembre 2014, Ateliers Claus, Bruxelles
Deux entités interdépendantes dialoguent dans un même corps en traçant leurs pensées dans la buée. Elles luttent pour la vérité. L’une incarne la logique, la raison, l’efficacité, l’autre se situe du côté des émotions et du ressenti. Elles s’épuisent l’une l’autre dans un combat existentiel sans fin.

7 tours


2015
langue en silicone, moteur
Un exo-organe pour pallier aux manques affectifs.

Table rase


2013
céramique émaillée
Académie des Beaux-arts de Saint-Gilles, Bruxelles
Comment mieux se disputer à table.